par Anne-Sophie
accèdez à nos discussions
Mon fantasme de femme : Etre Dominée / Soumise

Anne-Sophie - Dominer


La domination,  Anne-Sophie, la voit comme la poursuite de l’expression de la libération des femmes. « Exprimer ce besoin est fondamental dans ma fantasmagorie érotique. Pour moi, le sexe, ce n’est pas que la douceur,  c’est aussi un lieu de conflit où s’expriment des envies irrépressibles. J’ai un côté « amour vache » car j’ai vraiment besoin de tout contrôler, c’est mon gros problème : ne pas arriver à lâcher prise. En perdant le pouvoir, j’ai le sentiment de me mettre en danger. Résultat, la plupart de mes relations se passent avec des hommes plutôt mous que je finis toujours par jeter car je leur reproche justement leur passivité. C’est un cercle dont j’ai du mal à sortir car il me frustre quelque part. Pour résumer, je n’arrive pas à trouver le bon dosage alors que dans mes fantasmes, j’y parviens sans difficulté. Je suis à la fois, dure et tendre tout en étant hyper féminine.  Un de mes fantasmes récurrents concerne un chauffeur – beau, puissant, intelligent -  que j’aurais engagé pour être à mon service jour et nuit. J’imagine un homme dans le style de Kevin Costner dans le film « BodyGuard » que j’ai vu et revu. Ce chauffeur doit être prêt à satisfaire le moindre de mes désirs comme celui de me caresser longuement le corps nu sans avoir le droit de se toucher lui-même. C’est un peu la vision moderne que je me fais du rôle de  l’eunuque ;  sauf qu’ici, il est tantôt impuissant, tantôt actif. . Il doit assister à mes ébats amoureux soit dans la voiture (une limousine, of course !), soit dans ma demeure (immense naturellement !) sans rien dire et il doit me demander la permission s’il a envie de me faire l’amour. Mon moment favori, c’est quand je l’imagine en train d’avoir des manifestations de jalousie à mon égard. Je me suis arrogée le droit de le fouetter dans ces cas-là.  Savoir que je peux disposer de lui en toutes circonstances et que quoi je fasse, il sera toujours attaché à moi me rassure. Je pense que beaucoup de femmes ont cette envie dans leur tête mais n’osent pas se l’avouer. En fait, ce fantasme calme mes envies d’agressivité dans la vie réelle. Je me dis que cela fait partie de moi mais qu’il faut simplement que j’arrive plus à me contrôler car je comprends que cela peut effrayer l’autre. Dans la vie, j’ai du mal à aller jusqu’au bout du plaisir – toujours la maudite peur de perdre le contrôle – je redoute ce moment où mon corps ne m’appartient plus.  Alors que dans la plupart de  mes fantasmes, cela m’est paradoxalement plus facile. Bien sûr, parce qu’ainsi je manifeste une totale maîtrise de ma jouissance. J’ai besoin que cet homme soit le moyen de m’aimer moi, complètement. »

Comentar este artículo

Comentar este artículo en el foro que debes estar registrado y conectado.

Comentarios (0)



Romaine

Avec son compagnon, Romaine, une jeune femme de 32 ans a décidé de s’installer dans un village près d’Orléans. «Je suis...

Un drôle de moment, un drôle de sentiment, une expérience à part.

Bonjour, je vous écris pour vous raconter une histoire qui m’est arrivé et qui ne sort plus de ma tête, elle me hante...