par Jeanne
accèdez à nos discussions
Mon fantasme de femme : Faire l'amour avec votre voisin

Jeanne


Jeanne, célibataire, vit dans un petit immeuble au fond d’une impasse : « J’ai toujours habitée dans cette allée depuis que j’ai quitté ma famille. Je suis donc une des plus anciennes locataires. Contrairement à d’autres endroits, ici, tout le monde se connaît. C’est un petit village. Tous les ans, l’association des locataires organise  dans le passage, la fête des voisins. Je suis plutôt solitaire mais bien résolue à vaincre ma timidité, je me suis inscrite. La fête de l’an dernier est une date à marquer d’une pierre blanche pour moi. Comme le temps était splendide, il y avait beaucoup de monde. Dans la foule, j’ai repéré quelques visages connus mais la plupart étaient anonymes pour moi. Et puis, soudain, j’ai vu ma voisine en grande conversation avec un beau brun que je ne connaissais pas. Elle m’a hélée afin de me le présenter. Il s’appelait Franck  est venait rendre visite à sa mère qui vit sur notre palier.  Il n’était pas du quartier – nous expliqua-t-il, et ne connaissait donc personne mais il trouvait l’ambiance très sympathique et se sentait vraiment à l’aise. Pendant une bonne demi-heure, il me parla de son boulot puis de sa vie. Entretemps ma copine était partie à une autre tablée. Nous étions assis côté à côte, j’avais l’impression d’être seule au monde avec lui  et je ne me m’étais jamais sentie aussi bien. Puis la journée a continué, il a fait le tour d’autres groupes et s’est éclipsé sans que je l’aie vu. Depuis, sa vision nourrit tous mes fantasmes. Je revois la scène de notre rencontre, je la rejoue en ajoutant des épisodes de plus en plus érotiques car je me suis complètement enflammée pour lui. J’ai l’impression que pendant ce court laps de temps, l’essentiel de ma vie s’est joué et que je n’ai pas su retenir la chance. Nous étions tellement complices pendant notre échange, pourquoi a-t-il fui (car j’ai l’impression qu’il s’agit bien de ça) ? Il est devenu le symbole de ce que pourrait être l’homme de ma vie, comme on dit. Dans mon fantasme, je le perçois comme un homme sûr de lui, à la fois de sa position sociale et de son pouvoir de séduction. Tout le contraire de ce que je suis. J’ai bien conscience qu’avoir un tel fantasme en permanence me bloque dans mes espoirs de rencontre mais, en même temps, il me fait du bien car il me permet d’aller jusqu’au bout de mes envies les plus secrètes. »

Comentar este artículo

Comentar este artículo en el foro que debes estar registrado y conectado.

Comentarios (0)



Anne-Sophie - Etre dominée

Anne-Sophie est une jeune femme plutôt timorée, peu sûre d’elle. « Je fantasme beaucoup depuis très longtemps. La...

Vanessa

Bottes cloutées, collier de chien, body filet de pèche et perfecto, Vanessa cultive son look « heavy metal ». « Ce look...